Du jeu de rôle au jeu vidéo

Salut à vous, compagnons rôliques !
A force de parler de JDR en toute sorte, on en oublie presque que certains de ces jeux ont été adaptés au format vidéo ludique.
Hé bien, ce hors-série va combler cette lacune. Reprenons les jeux cités dans mes deux derniers articles ayant été adaptés en jeux-vidéo: (cet Hors-Série va présenter des jeux 16+ et 18+ alors attention ^^)

Vampire la mascarade

Ce jeu de rôle édité par white Wolf rappelons le (Vous aviez déjà oubliés hein ?) a été adapté au format vidéo ludique en l’an de grâce 2000 sur PC, il est sorti sous l’appellation de Vampire la Mascarade-Rédemption. Un jeu développé par Nihilistic Software et édité par Activision, c’est un jeu d’action à la troisième personne où l’on peut gérer jusqu’à quatre personnages simultanément.

Dans ce jeu on incarne un vampire nouveau né au temps des croisades, qui se retrouve après quelques péripéties rocambolesques, pris au piège dans les décombres d’une sombre cathédrale des Carpates. Pour se réveiller en l’an 1999, prés de 400 ans plus tard. (Je ne vous dis pas le décalage !!)

Le jeu suit la trame historique des jeux « Vampire le monde des ténèbres » et « vampire la mascarade », ce qui n’est pas pour déplaire aux fans de white Wolf, on pardonnera quelques digressions politiques et historiques, pour mieux adhérer au scénario qui collerait parfaitement à une partie de jeu de rôle papier comme on les aime. Traîtrise, tristesse et méchants anthologiques.

Le jeu respecte une bonne partie des caractéristiques du JDR, ce qui nous fait plaisir, à nous les rôlistes.
Vous pouvez jouer sans soucis à Rédemption si vous ne connaissez rien au monde des Ténèbres, votre ignorance en la matière ne vous fera qu’appréhender la profondeur du monde qui s’offre à vous, et peut être rejoindrez-vous les rangs des rôlistes pour approfondir vos connaissances du monde et découvrir un univers ludique et fédérateur.

Le deuxième jeu adapté de vampire n’est autre que vampire la mascarade « The Blood line » :

Réalisé par les studios Troïka Games, studio ayant déjà de la bouteille dans le domaine de l’adaptation de jeu de rôle en jeu vidéo, avec « Le temple du mal élémentaire » qui est l’adaptation d’une campagne de donjon et dragon dans le monde de Greyhawk.

Blood line permet d’incarner un nouveau-né de l’un des sept clans qui composent la Camarilla et de se retrouver balloté par une histoire profonde sombre et jouissive, l’univers est vraiment respecté jusque dans les moindres détails. Hormis les créations pour le scénario du jeu on retrouve des personnages cités dans les livres de White Wolf. Les possibilités d’actions dans le jeu sont vraiment bluffantes, ainsi grâces aux respects des compétences données par les feuilles personnages du jeu de rôle papier, le système du jeu de rôles, les caractéristiques et les pouvoirs, sont exactement les mêmes. Les studios Troïka Games nous ont livrés un jeu profond avec un nombre de fins alternatives extrêmement intéressantes, une histoire arachnéenne tout simplement « trippante »! Nous n’oublierons pas de mentionner un nombre de quêtes alternatives plus que conséquents. Un jeu génial quoi !!

Un gros point sombre malheureusement, le jeu souffre d’un nombre de bugs importants, voire trop qui peut gâcher le plaisir de jeu. Par contre, grâce à la communauté (toujours vivotante de nos jours) le jeu a bénéficié de nombreux correctifs faits maisons qui ont corrigé quasiment tous les bugs du jeu. Et il y a même eu des Fanmods assez intéressants, comme le mode goule très prisé.

L’appel de Chtulhu

Presque aucuns jeux-vidéo ne portent la mention l’appel de Chtulhu. Par contre beaucoup de jeux naviguent dans l’univers de Lovecraft, certains avec brio, tandis que d’autres…, feraient mieux d’être oubliés.

La liste est longue, on connait principalement Black Mirror pour les jeux inspirés de l’univers de H.P Lovecraft. Tandis que le seul jeu portant le nom officiel de l’œuvre maîtresse de Lovecraft est : Call of Chtulhu : Dark Corners of the Earth adapté sur XBOX et PC en 2006 par Betashade Studio.

Ce petit jeu tout joli, tout beau, plein de couleurs, vous emmènera dans le monde plein d’arcs en ciel et tout gentil de Chtulhu !! Ici vous incarnez Jack Walters un mignon détective au bord de la folie, qui se voit, plus le temps passe, dans l’incapacité de faire la différence entre ses cauchemars peuplés de titans ectoplasmiques ravageant la terre, et la réalité des rues sombres et froides d’Insmouth.

L’histoire se déroule dans les années 20 à Insmouth, petite ville d’Amérique du Nord sans histoire hormis les disparitions de plus en plus nombreuses, des villageois apercevant d’étranges créatures aux lisères des forets, des silhouettes d’hommes encapuchonnés célébrants tous les soirs de pleine lune Nyar-Lah-Totep et/ou d’autres divinités séculaires et païennes.

Call of Chtulhu Dark Corner of the Earth nous apparaît comme un jeu d’action/aventure horrifique, le gameplay bien que simple opte pour une vue à la première personne, nous immergeant encore plus dans les sombres méandres d’un scénario qui en feront devenir fou plus d’un.

La licence exploite avec brio l’univers d’H P Lovecraft, nous promettant de longues heures de sueurs froides et des éclats de rires nerveux du au stress constant qu’il nous impose. Malheureusement le jeu souffre de son âge : d’un point de vue graphique Dark Corner, ne se classait pas, pour l’époque, parmi les plus beaux soft du moment. Outre ce fait, le jeu garde avec lui une atmosphère dérangeante qui tient doute ses promesses de frissons et de dérangements.

Zcorps

Il n’ ya aucun jeu sur l’univers de Zcorps , cependant vous pourrez vous défouler en prenant en main la série left 4 dead édité par Valve et développé par Turtle Rock Studio, excellent jeu de shoot à la première personne avec son taux d’angoisse et de sursauts faces aux hordes de zombies déboulants à l’écran.

Sans oublier les très connus Dead Rising édité et développé par Capcom, plus tourné histoire et action.

Je vous conseille vivement ces deux séries si le besoin de tailler du zombie à la tronçonneuse ou de tirer au pistolet à clous sur de la chaire morte se fait sentir.

Mes petits amis ce Hors-série prend fin ici ; dans le prochain dossier nous verrons des dragons, des chevaliers en armures, des félons, fécales, fétides et des épopées épiques chantées par des ménestrels elfes. Mais en attendant surveillez bien les ombres pour ne pas vous faire happer dans un univers de ténèbres insondables…

Réalisé par l’un de nos contributeurs : Zephyre

Écrire un avis