Les Chroniques du Rôliste vidéoludique 1

Attention ! Je lance les dés... et... ECHEC CRITIQUE ???!!! Alors que le nain lança avec virulence sa hache, celle-ci lui glissa des mains et lui trancha la tête. Une fin tragique pour un personnage qui l'était tout autant...

« Hey ! Toi ! Oui toi là ! Viens prés du feu te réchauffer une minute …

T’as l’air bien chétif pour un voyageur mon p’tit gars ! Pis t’es tout trempé. Franchement les jeunes d’aujourd’hui j’vous jure savent plus partir à l’aventure ! Allons regarde-toi avec tes grosses lunettes et tes yeux larmoyants. Viens là j’te dis !! Pendant que tu te sèches les nippes je vais te raconter comment on faisait dans l’temps, pour partir à l’aventure ce n’était pas de tout repos moi je t’le dis. »

C’est ce qui s’appel un choc de génération vous ne croyez pas, laissons là Emeth le vieille ermite et Gorky le jeune aventurier myope au fond de leurs bois hantés quelques instants, ils reviendront bien assez tôt. Si vous êtes ici avec moi c’est que vous êtes fans ou intéressés de prés ou de loin par les deux thèmes qui vont être traités dans ces pages le jeu de rôles papiers (JDR sera le terme utilisé dés à présent) et les jeux vidéos plus particulièrement les RPGs (RPG sera le terme pour désigner les jeux de rôles vidéo ludiques, les jeux de rôles en jeux vidéos quoi !! vous suivez XD). Et avant de me lancer dans cette épopée rocambolesque qu’est ce sujet je tiens à remercier, Lost-Fantasy et plus en profondeur Jiyong qui permet la publication de ce torchon hebdomadaire, qui je l’espère vous ravira.

Chapitre 1 : Le jeu de rôle papier, qu’est-ce que c’est ?

« Alors tu vois Gorky dans l’temps y’avait pas tout ces trucs qui brillent et qui font du bruit, ces boîtes de plastiques qui te crachent des histoires pré-écrites aux réponses formatés. D’mon temps c’était nous, les joueurs qui faisions vivre l’histoire, pas comme ces jeux sois disant immersif les MEUPORGUE où l’impact des joueurs est aussi important qu’un pet de mouche dans l’air. »

Ah ! Ce bon vieux Emeth l’ermite. Cet incorrigible vieux bonhomme n’a pas totalement tort vous savez ! Les jeux de rôle papier allias JDR sont des jeux basés sur l’imagination des joueurs,  guidé par le grand, le puissant, l’incomm…. Heu par le maître de jeu quoi.

Attendez ! Revenez !, je vous vois déjà partir. Avant tout pausons les bases. Je sais c’est fastidieux à lire  pour les connaisseurs de JDR. Vu que pour chaque texte qui traite du sujet on a le droit à un chapitre sur les bases. Pour ces personnes revenez la semaine prochaine XD. Il ne faut pas oublier qu’il y a des néophytes dans chaque discipline, même si notre art divin est ancestral et qu’il devrait être pratiqué par tous dans l’allégresse. Hum enfin bref, pour en revenir a vous mes petits amis, le JDR est une activité qui se pratique autour d’une table, sur le sol, bref quasiment partout où il y a de la place pour se retrouver à plusieurs. Hé oui ! le JDR ce pratique à plusieurs 5 est  la réponse … « Non c’est 42 le super ordinateur de l’univers l’a dit !! Heu Raymond sors stp je parle là !!! Rhaa je vous jure les geek’s… » . Bon en effet 5 est un bon nombre pour jouer 4 joueurs et 1 maître de jeu.

Le maître du jeu, grand manitou ?

Le maître de jeu est la personne qui possède les règles et l’univers du jeu auquel vous allez jouer prenons comme exemple Zcorps de 7éme cercle. Ici le maître de jeu et comme dans la pluparts des JDR va écrire ou suivre un scénario pré-écris (bien pour les débutant ou pour tester le jeu.) : Kévin viens de se offrir un super jeu de zombies qui se déroule en Amérique du Nord où l’on peut incarner des survivants face à un holocauste zombièsque. Ou encore des Zcorps, milice appartenant a une corporation pharmaceutique One world, celle-ci devant trouver le patient zéro pour découvrir un remède (oui je sais on dirait que c’est tiré directement de films de Zombies et c’est en partis le cas les concepteurs ce sont inspirés des chefs d’œuvres du genre et de bien d’autre support pour créer ce petit bijou ^^ hihihi). Kévin devra apprendre les règles qui se présentent sous le format 1D6 : « les règles 1D6 sont des règles de jeux communes et simple à interpréter, j’entend par là un système reposant sur des dés à six faces dont un dé libre (dé de couleur différente représentant les réussites et échecs critiques.). Le score des dés s’applique aux caractéristiques personnages définis lors de la création du dit personnage.

PN (petite note) : pour les joueurs et le MJ il est de notoriété commune que le Titre de MJ rend lors d’une partie la personne qui endosse ce rôle  l’équivalent de Dieu, le MJ a toujours raison. Sauf cas extrême bien sur.

Création de feuille perso

La création de la feuille personnage est une étape obligatoire avant de partir à l’aventure. En effet pour tout JDR il vous faut un perso, cela prend plus ou moins de temps selon le jeu. Il y a plusieurs pré-requis comme le type de perso que vous voulez créer dans le cadre de Zcorps : une bimbo blonde qui n’a que sa plastique pour tout arme ou le vilain Hell’s avec sa grosse Bike et son shotgun qui crache du plomb pour dire bonjour. Vous avez choisis la Bimbo, petit coquin (le choix du personnage peut être complètement libre dans certain jeux ou plus dirigé dans d’autre pour mieux coller à l’univers.) mais voilà le moment de lui donner vie les caractéristiques c’est bien beau mais rien ne vaut un bon background, bien solide. Pour le MJ (maître de jeu) plus le background est étoffé mieux c’est.

Imaginons notre Bimbo Blonde Miss épis de maïs 2009 à Green berg Minnesota poursuis ses études d’infirmière (mais oui elle aime les gens notre Bimbo Blonde !!) et en parallèle continue les concours de beauté, ce n’est pas tout pour entretenir sa plastique miss épis de maïs fait du sport et plus particulièrement du jogging. Elle a grandi à Green berg et compte bien après ses études  être embauchée au central hospital de Green berg, elle connait tout le monde ou presque sa mère qui a divorcée de son père l’année dernière vie dans un petit pavillon dans une banlieue chic à l’extérieur de la ville. Notre amie aime les virées entre pote et son petit copain travaille comme assistant du shérif du comté et il s’aime à l’américaine ! Tout ses amis l’appelle BB pour la charriée affectueusement, et lors des évènements elle aide les médecins de l’hôpital à accueillir les vagues incessantes de malades atteints d’une grippe virulente.

Voilà un exemple de petit background vite fait, qui donne du corps à votre personnage et des points de scénars valables à votre MJ adoré. De plus cela donnera une orientation à votre feuille perso, et pour cause elle est infirmière on peut donc mettre des points dans premiers soins lors de la création de la feuille du personnage, ce qui est logique ce choix découle du background, certains MJ vous donnerons des points supplémentaires pour ce talent, il en va de même pour le Charisme, après tout elle est Miss épis de maïs de Green Berg Minnesota !!

« Tu vois garçon  si tu mets ces jolies bagues en os de krutt tu auras l’aire d’un p’tit gars qui a déjà bourlingué, et si tu portes cette cape tu auras presque l’aire d’un arpenteur, mais tu en auras juste l’aire.. .»

L’interprétation (ou Rôle Play pour les intimes.) c’est un art que dis-je c’est une manière de vivre ! Oui l’interprétation d’un personnage et quelque chose d’extrêmes difficile c’est pourquoi vous devez créer un background qui tiens la route, pour vous et votre MJ c’est primordial, cela vous permettra de penser, de réagir et tout simplement de vivre comme votre personnage, pendant vos parties. Il est extrêmement difficile de ne pas tomber dans la caricature, pour un débutant je conseillerais de faire un personnage simple pas trop fouillé avec une vie commune qui colle à l’univers, un personnage qui doit tout découvrir du monde qui l’entoure, cela vous permettra d’en apprendre plus sur l’univers du jeu et ses règles, et donc d’évoluer avec. La plupart des joueurs de jeux de rôles ont des personnages qui vivent depuis plusieurs années, et des liens complexes se tissent entre le joueur et son avatar. Prenons mon exemple récemment j’ai perdu un personnage que j’ai développé pendant deux ans. C’était un soldat de carrière à l’époque,  il a déserté et coup de chance on l’a déclaré mort pendant une grande bataille contre les forces du chaos, par la suite il est devenus un bandit de grands chemins qui pillait les riches transports de noble, après quelques mésaventures il a été embauché par un marchand jaloux qui voulait faire assassiné un dandy portant trop d’attention à sa femme, c’est cette dernière action qui lui permis d’entrer dans la guilde noire des assassins, pour finalement finir mort dans les cales d’un bateau d’esclavagistes Tiléein . (Hé oui c’est dur la vie dans un monde médFan* snif un espace de silence pour lui [  ] merci pour lui. PN : MédFan veux dire médiéval fantastique un monde tout plein de vilaines bébêtes qui piques !!).

« Tu vois maintenant Gorky tu peux faire ce que tu veux, de ta vie mais tu dois <bâillement> faire attentio…. <ronflements>. Hé bien tu en as mis du temps vieux geignard à t’endormir, tu devrais faire plus attention quand tu invites quelqu’un prêt de ton feu maintenant voyons ce que tu as sur toi.. »

Et oui le premier chapitre est finis et surtout faite attention il y a vraiment de tout dans le jeu de rôle, des choses qu’il vaut mieux affronter avec tout le sans froid dont vous disposez. Au prochain chapitre nous parlerons des jeux d’ambiances et surtout en attendant évitez de regarder au cœur des ténèbres des choses anciennes vivent dans ces abysses et couvent de sombres secrets.

JDR, maître de jeu, scénarios, feuille de personnage, rôle Play et RPG tout ces termes vous parles !? Venez lire les chroniques du rôliste vidéo ludique sur Lost-Fantasy où le premier article brosse les bases de la pratique du jeu de rôle, avec l’aide de Gorky l’apprenti aventurier et d’Emeth le vieil ermite. Un texte qui parlera aux plus avancés des joueurs  comme aux débutants.

Dossier réalisé par l’un de nos contributeurs : Zephyre

Écrire un avis