Wild Arms 5

Tu vois, le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi tu creuse.

L’aventure

L’histoire se déroule dans un passé assez lointain. Le monde de Filgaia est passé sous la domination des Veruni qui sont les descendants d’un peuple ayant décidé de quitter la planète qui était alors gravement menacée par la technologie humaine. Contrairement aux humains restés sur Filgaia, les Veruni ont suivi une évolution différente, allant jusqu’à être une race orgueilleuse et dominatrice. Ils sont revenus sur Terre à l’origine pour conquérir le monde faisant de ce fait des humains leurs esclaves.

Tout commence donc avec le personnage principal premier qui est Dean. Dean est un adolescent de 16 ans qui vit dans le village de Capo Bronco. Optimiste, social, passionné de Golem il rêve de devenir chasseur de Golem et de parcourir le monde. Il aide volontiers des personnes qu’il ne connait pas, ce qui a pour vocation à lui donner quelques soucis. Sa première arme n’est autre… qu’une pelle !, en effet Dean ne possède pas d’ARM dès le début du jeu. Il est en charmante compagnie de son amie de toujours, Rebecca. Celle-ci est vive et volontaire, assez extravertie même dirais-je, mais particulièrement drôle dès le début du jeu. Cependant elle est plus craintive que Dean de connaître le monde qui les entoure, elle est plus observatrice et sait les dangers que représente l’aventure. Son arme (mais aussi ARM, quel jeu de mot !) est un pistolet pizzicato.

Pour commencer à connaître le jeu, l’aventure ne commence pas immédiatement, et oui Dean ne possède toujours pas ses ARM. En compagnie de Rebecca, vous allez fouillez des ruines (et faire quelques combats). Au bout de celle-ci, vous allez devoir creuser et vous allez trouver un morceau de Golem !!! De ce fait nos deux héros retournent à leur village pour demander à Tony, qui s’y connait drôlement en Golem, de l’expertiser et il s’avère que c’est bel et bien un VRAI morceau de Golem.

Le second donjon n’est que plus intéressant étant donné qu’en cours de route, une main d’un Golem tombe du ciel. Dean et Rebecca s’approche donc de la zone du crash, et soudain, la main s’ouvre et à l’intérieur s’y trouve une jeune fille, nommée Avril. Notre troisième membre du groupe ! Elle possède entre ses mains des ARM, et les offrira plus tard à Dean l’ayant protégé contre de terribles montres. Cependant Avril souffre d’une sévère amnésie et ne se rappelle que de son nom et des mots « Johny Appleseed »… Quelques instant plus tard le générique de début s’élance, et mon preview en terme d’histoire se termine…

Un système de combat innovent !

Le système de combat dans Wild Arms 5 est pour le moins original, c’est un tour-par-tour inovent en système par « HEX ». Le champs de bataille est divisé en sept HEX, de ce fait, tous les personnages et ennemis se déplacent sur ces HEX. Il faut noter qu’un HEX peut être occupé par un membre du groupe ou un ennemi, mais JAMAIS au grand jamais par les deux (ennemis + groupe). En revanche les ennemis peuvent rejoindre et traverser des HEX occupés par des forces de leur camps, de même que les membres du groupe peuvent rejoindre et/ou traverser des HEX occupés par des membres du groupe.

Les actions (attaques, magies… ) sont donc fondées sur l’HEX et non sur son contenu. Cela veut dire quoi ? Tout simplement que les commandes de combat comme par exemple les attaques affectent tout ce qui trouve dans l’HEX où elles sont utilisées. Par conséquent si plusieurs ennemis se trouve dans l’HEX que vous attaquez, tous les ennemis de l’HEX seront touchés. Il en va bien évidemment de même si se sont les adversaires qui attaquent votre groupe alors que plusieurs membres sont dans le même HEX, cela affectera donc tous les personnages positionnés dans l’HEX, vous suivez ? Un autre exemple, si vous voulez utiliser un sort de soin, si plusieurs de vos personnages se trouve dans l’HEX dans lequel vous lancez le sort, les PV de chaque personnage dans l’HEX verront leurs points de vie augmenter.

Que pouvons-nous dire sur la portée des attaques ? Et bien elle varie selon l’arme du personnage. Certains ne peuvent toucher que les HEX adjacents, tandis que d’autres ont une portée plus élevée.

Si vous désirez prendre la fuite (honte à vous), l’HEX extérieur du champ de bataille comporte une zone de fuite (hors Boss, vous croyez quoi mes petits). De ce fait si vous rejoignez une zone de fuite vous pourrez fuir le combat, et celui-ci s’achève donc. Cependant sachez que chaque fuite vous coûtera des Gella (des sous).

Concernant les zones ley, vous devez savoir qu’un champ de bataille comporte deux types d’HEX. Le premier est constitué des HEX ordinaires qui sont bordés de blanc et dépourvu d’attribut élémentaire. Le second regroupe les HEX colorés dit « Zone Ley ». Ces derniers disposent d’attributs élémentaires (feu, eau, vent, terre). Par conséquent l’emploi d’attributs élémentaires opposés cause des dégâts plus importants, mais cela est proportionnellement inversé ! Par exemple si vous êtes sur un HEX composé de l’élément feu, vos attaque feu seront donc plus dévastatrices, en revanche toujours sur cet HEX, si votre adversaire vous envoi une attaque feu les dégâts seront réduit de moitié, MAIS, une attaque contre cet HEX par la magie de l’eau augmente les dégâts de 50 % (l’eau étant la faiblesse du feu, eeettttt oui).

Je m’étendrai beaucoup plus longtemps sur tout ce qu’il concerne le système de combat dans mon article qui sera entièrement consacré à Wild Arms 5.

Se perdre ? Difficile

Vous remarquerez qu’il est assez difficile de se perdre dans les nombreux donjons de Wild Arms 5 étant donné qu’il y aura la présence d’indicateurs. En effet ces derniers signalent les endroits reliant les différentes parties du donjons. Une marque bleue indique une voie qui n’a pas encore été empruntée, une marque jaune mentionne un endroit où le joueur est déjà allé et une marque rouge symbolise l’endroit d’où il vient. A noter que vous pouvez les afficher, ou bien les masquer, en appuyant sur la touche SELECT.
Depuis sur votre carte, les pièces du donjon sont numérotées dans l’ordre 1, 2, 3…

Ouvrez l’œil !

Comme un bon RPG qu’il se doit, vous devez ouvrir l’oeil dans les différents donjons, mais aussi villages et villes de Filgaia. Les trésors ne vous seront pas apportés sur un plateau d’argent, il va falloir que vous les cherchiez et bien comme il faut. Ils seront souvent cachés derrières des caisses, ou bien au fond de la pièce du donjons, en hauteur… bref ils peuvent être n’importe où, et ça franchement j’adore ! Si quand vous regardez la map, vous voyez que dans la pièce où vous vous situez vous pouvez prendre des raccourcis, attendez-vous à des bons coffres biens garnis dans des détours non-obligatoires, visitez la totalité des pièces de fond en comble, c’est un conseil… d’ami ^^

Bref pour conclure, regardez partout, ouvrez l’oeil sinon vous passerez à coté de trésor bien consistant pour continuer l’aventure.

C’est ainsi que ce termine cette première preview de l’ère Lost-Fantasy V2, un article sera entièrement consacré au jeu.

Infos pour la jouer experts !

  • Date de sortie initiale : 14 décembre 2006
  • Développeur : Media.Vision
  • Plate-forme : PlayStation 2
  • Éditeurs : Sony Computer Entertainment, Marvelous USA, 505 Games

Écrire un avis