Wild Arms OST

Jamais les mélodies d'un jeu-vidéo ne vous a autant invité à siffloter. Des musiques resplendissantes au goût western prononcé : la grâce d'un piano, l'élégance d'une guitare, la démonstration de force des cuivres... Bienvenue dans l'OST de Wild Arms.

Avant de commencer la rédaction de cet article, il a fallu sélectionner certains morceaux et honnêtement ce n’était pas facile, tant l’OST est riche et tient pour nous une place importante.

Kadaj DK : Wild Arms est pour moi, certainement le meilleur jeu qu’il soit et ses mélodies m’envoûtent depuis des temps immémoriaux. Pour être honnête, cela doit faire une bonne quinzaine d’années que la plupart d’entre elles ne me quittent plus.

Jiyong : Il existe également plusieurs versions et remix de grande qualité et quantité. De fait, cet article va traiter uniquement de l’OST rattaché au premier opus de la série : les mélodies qui, lors de sa découverte un après-midi des années 1990 sur la toute nouvelle chaîne ‘Game One’, me fit dresser les poils : le coups de foudre quoi !

Il serait d’ailleurs impossible de parler de cet OST, sans évoquer l’esprit Westerns bien encré à la série et l’inspiration que Michiko Naruke a trouvée pour ses musiques auprès du maître en la matière : Ennio Morricone.

Le thème principal « Into the Wilderness » (voir plus haut), est inspiré de la musique « Wild Bunch » du film « Mon nom est personne »

Si vous écoutez « Migrant bird of the wilderness » et que vous avez subitement envie de regarder « Le Bon, la Brute et le Truand » sachez que c’est normal ! Cette musique est totalement inspirée de « The Ecstasy of Gold », sans doute issus du plus célèbre film de Sergio Leone !

Mais qu’on se le disent, WA n’est pas uniquement d’inspiration Western Spagetti !

Jiyong : « World of Loudening screams » fait partie de mes morceaux favoris. On sent bien le petit côté chaotique. De plus, elle colle vraiment bien à la scène qu’elle ambiance dans le jeu (je ne vous spoile pas si vous avez envie de jouer à Wild Arms). Avec « World of Loudening screams », « After the chaos and destruction », elles sont dans ma playlist « Chaos » mwahahaha …

Jiyong : … et « A sorrowful separation » dans ma playlist « chair de poule et grosse déprime… » bouh :'(

Kadaj DK : « The prologue beginning from here » est une mélodie tout simplement magnifique. Comme nous l’indique l’intitulé, le prologue commence véritablement ici. Les instruments nous retracent l’aventure majestueuse qu’est Wild Arms entre découverte du monde, alliance, destruction, combats acharnés, joie, peine, révélation ect… L’écouter, même des années après avoir terminé le jeu, est toujours source de nostalgie. Ah la la ! Quelle épopée ! Soyons fous, une petite partie, ça vous dit ?

Kadaj DK : Au détour de ces mélodies interprétées avec talent par Michiko Naruke, certaines sortent du lot. « Emma’s theme » fait partie du haut du podium. Cette musique est rattachée au véhicule volant rouge que l’on obtient au ¾ du jeu. Mélodie rythmée et entraînante.

Jiyong : « Village of the elw », qui est le thème du village des Elws – vous l’aurez compris ^^ – est une envoûtante petite musique, que je suis capable d’écouter en boucle et qui fait partie d’un de mes moments favoris du jeu. fu fuuuuu fu fuuuu, fu fu, fu fuuuu fu fuuu… Comment ça ! Vous reconnaissez pas ? Ok j’arrête de siffler ! :'(

Kadaj DK : « Town », autrement dit la musique de ville, est réellement entraînante. La flûte de pan pousse à taper du pied et bien évidemment à siffler comme il n’est pas permis ! Certainement l’une des plus belles réalisation de cet OST. L’album se distingue par une qualité sans failles, dont sa compositrice de talent n’a rien à envier aux plus grands de l’époque.

Kadaj DK : « Zed’s Theme » est vraiment pas mal dans son genre. A mi-chemin entre la folie de Kafka dans FFVI et le plus emblématique des boss, la confrontation avec Zed laissera des traces dans l’aventure, tout autant que ce personnage !
Jiyong : ♥_♥ Petite musique de combat versus le méchant complètement déjanté de la série. Il lui fallait bien une musique entraînante, entre le flamenco et le « mariachi mexicain » pour coller au personnage. Notez que la version Alter Code F* n’a rien à voir avec cette ambiance, ce qui est vraiment dommage.

Kadaj DK : « Marsh where the migrant bird’s gather » est rythmée d’une manière que je qualifierais de marrante ! La flûte nous entraîne dans un claquement de doigts et de sifflotis. Qualifiez-moi de fou que cela ne m’arrêtera pas !
Jiyong : Pour moi elle est sans doute la musique que je préfère de l’album ! Y’a un petit côté flûte de pan et péruvien qui met en joie de bon matin !

Kadaj DK : « Theme of Boomrang » est une mélodie relativement intrigante. On ressent la pression de la bataille qui doit se jouer. Mais Boomrang n’est pas seul lors de la confrontation. Son loup l’accompagne. Le rythme entraîne volontairement un certain stress qui ne s’envolera qu’à la victoire décrochée.
Jiyong : Et contrairement à Zed Theme, la version Alter Code, se démarque bien plus de la version western.

Kadaj DK : « A lonely dream of bygone days » : Une mélodie calme et posée dont on ne résiste pas à siffloter. Très courte, d’une seule minute, on la retrouve dans un rythme un poil plus entraînant dans « ballad of the shadow wolf ».

Jiyong « Othen end of the wilderness, to a new journey », musique qui clôture l’aventure Wild Arms, et qui donne toujours un petit frisson, qui reprend tout l’esprit western de l’opus et que l’on entend juste avant la cinématique des « credits »…
Kadaj DK : « Credits » : Et bien évidemment, finissons avec l’une des plus resplendissantes mélodies de Wild Arms, qui ferme cet opus de la plus belle des manières qu’il soit. La mélodie de fin, qui accompagne une cinématique merveilleuse, est d’une beauté à n’en pas douter. 5 minutes et 21 secondes de pur bonheur qui nous feront passer d’un style doux et lent composé de piano et de guitare, au bourdissement d’une bataille et bien évidemment d’une très belle victoire rythmée de cuivres majestueux.

Jiyong : Le jour ou j’ai retrouvé cette musique, quelques années après avoir fini le jeu, je ne vous cache pas que j’ai fait un grand bon et que j’ai vraiment frissonné. Comprenez alors ma déception lors de l’achat de l’OST et l’écoute de l’intégralité de cette dernière, je découvris que ce morceau n’y était pas !!!!

Bon après elle n’est pas non plus dans Alter Code F, mais quand même :/.

Wild Arms Original Game Soundtrack

Wild Arms Complete Track

CD-1

CD-2

Écrire un avis