Hironobu Sakaguchi

Le sauveur d'une firme, le créateur d'une légende

M. Sakaguchi fut le président de Square Enix USA ainsi que le vice-président du groupe au Japon. Il a pour habitude de nous sortir des chefs-d’œuvre. Sakaguchi n’est pas le seul homme à avoir mis son talent au service de la série « Final Fantasy », mais c’est tout de même le géniteur, celui qui un beau jour de 1987, commença à coucher sur le papier toutes les idées qui lui trottaient dans la tête depuis des années.

Pourtant ce fut un pari très risqué car à cette époque Squaresoft était bord du gouffre. Il fallait un grand succès et cela très rapidement…

L’éveil du génie

Au tout début, Hironobu voulait devenir musicien. Au Japon au début des années 1980 il affirma « Je composais des mélodies au piano, mais en fait je n’avais aucun talent », à cette époque il n’est qu’un étudiant comme les autre à l’université. L’informatique et le jeu vidéo en particulier n’en sont pas tout à fait à leurs balbutiements mais presque : on peut voir de nouveaux concepts qui commencent à émerger et prennent forme dans les jeunes cerveaux du monde entier et parmi eux, le jeu d’aventure et le RPG

C’est dans ce contexte que Hironobu développe une passion pour le jeu en premier lieu, et pour la programmation ensuite. Au lieu de perdre son temps dans un amphithéâtre, il passe des heures à jouer à « Wizard Ultime » (un RPG) et à un soft d’aventure nommé « Transylvania ». Peu de temps après, il se met à programmer ses propres titres, mais on ne connaît presque rien de leur contenu. La question est : est-ce qu’il préparait déjà les bases de Final Fantasy premier du nom ?.

Il a commencé à travailler à mi-temps pour Squaresoft en 1983. Il a alors 21 ans. Il a toujours affirmé vouloir créer « une nouvelle forme de divertissement, mêlant jeu et cinéma ». Il est fasciné par les univers fantaisistes virtuels, il désire donc créer un soft qui permettrait au joueur de s’immerger dans un monde réaliste, d’interagir avec lui tout en suivant une histoire profonde et travaillée et en s’identifiant à des héros charismatiques, le tout mis en scène d’une façon cinématographique. Pour anecdote ses parents ont très mal vue le fait que leur fils décide de consacrer sa vie au développement de jeux-vidéo. Ce secteur était selon eux réservé aux amateurs, et n’offrait guère de perspectives financières réjouissantes.

Sakaguchi est nommé directeur de planning et du développement en 1986 et conçoit quelques titres comme « Raid Racer » et « World Runner », mais pourtant il n’est pas satisfait de son travail. Il déclare que « C’est une question de talent, la création d’un jeu d’action est totalement différente de celle d’un RPG) A l’heure où Square est menacé de faillite, il se voit confier une noble mission, mais très difficile : Concevoir un jeu qui sauvera définitivement la compagnie. Sakaguchi accepte et envisage de se retirer du marché du jeu vidéo une fois le titre achevé, d’où le nom de « Final Fantasy ». Il avoue s’être beaucoup inspiré du gamplay de « Dragon Quest », le premier épisode de la série phare d’Enix étant sorti en 1985. « Final Fantasy » surgit en 1987, et remporte comme vous le savez un grand succès.
Pari réussi pour Sakaguchi qui, en 1991, est nommé Vice Président de Square.

Jusqu’à aujourd’hui…

Les Final Fantasy s’enchaînent et la série devient l’une des plus célèbres et des plus respectée au monde. Hironobu Sakaguchi affirme que sa principale source de motivation est le fait qu’il doive repartir à zéro à chaque nouvel opus. « J’essai d’utiliser toutes les idées que j’ai à chaque fois, de façon à ce qu’il ne m’en reste plus une seule pour le prochain épisode » dit-il. Il puise son inspiration dans les émotions de tous les jours (rencontre, découverte, dispute, compromis, trahison et amour).

Au fil des années, son rôle est passé de celui de réalisateur (création ect…) à celui de producteur (direction des équipes), mais il reste avant tout un « conteur d’histoire », comme il se plaît à le dire.
Il écrit et réalise le scénario du film d’animation en CG Final Fantasy : The Spirits Within (Final Fantasy Les Créatures de L’esprit) qui est sorti en 2001 après de longues années de travail dans les studios hawaïens de Square. Malheureusement ce titre n’a pas eu tout le mérite espéré. En 2000, Sakaguchi se voit remettre une récompense pour l’ensemble de sa carrière au cours de la cérémonie des Achievement Awards, laquelle précède l’E3.

A savoir sur Hironobu

Lors de ses années d’université, Hironobu s’amusait à ouvrir le couvercle du lecteur CD de son Apple pour voir quelle piste était en train d’être lue. Celà faisait partie du processus d’apprentissage de la création de logiciel.
Plutôt etrange non

Son épisode préféré est Final Fantasy IX, car il est celon lui l’opus qui se rapproche le plus de ce qu’un FF devrait être.

Son méchant préféré est Garlant, le grand vilain de Final Fantasy.

Sakaguchi rêve que l’on invente un jour un projecteur holographique en temps réel, à la façon de Star Wars, de façon à observer les gens tout en ayant la possibilité d’intéragir avec eux physiquement sans qu’ils sachent d’où celà vient ! Sympa XD

Infos pour la jouer experts !

  • Naissance : 25 novembre 1962
  • Lieu de naissance : Hitachi (Japon)
  • Profession : Concepteur de jeux-vidéo
  • Distinctions : AIAS Hall of Fame

Réagissez & commentez

sur cet article