Squaresoft

L'histoire d'un mythe

La renaissance d’une société en faillite

En 1986, une petite entreprise de jeux vidéos, Square Ltd. est au bord du gouffre financier. Spécialisée dans les jeux de Famicom Disk System, Square est loin d’avoir le monopole commercial. Alors que les trois fondateurs sont sur le point de déposer le bilan, Hironobu Sakaguchi, directeur du planning et du développement, refuse de mettre la clé sous la porte. Il refuse de baisser les bras et décide de tenter un ultime jeu, une dernière chance, la fantaisie finale (d’où le nom de Final Fantasy). Il imagine tout d’abord un jeu d’action mais laisse tomber l’idée. Il réfléchit alors au faite qu’il veuille raconter une histoire et utilise comme référence un jeu qui fait fureur à l’époque : Dragon Quest. Il prend en main le projet. Les autres membres de la société le suivent. Il leur annonce qu’il va faire un jeu épique, des magiciens, des chevaliers, des créatures mythiques… Après un long travail demandant moult sacrifices, Square termine son « potentiel » futur chef d’œuvre… Le jeu est lancé sur le marché le 19 décembre 1987… Le résultat défie toute espérance ! Le jeu fait un carton phénoménal, Square est sauvé et devient un des emblèmes des jeux de rôles.

Un an plus tard, Square sot un nouvel épisode avec un scénario surprenant, des personnages plus travaillés…
Le troisième Final Fantasy mettra plus de temps à être conçu et sortira le 27 avril 1990… Le succès ne fait que se confirmer…

Il faudra attendre quelques mois pour que le premier Final Fantasy atteigne les Etats-Unis. C’est une première dans le monde du RPG, en effet, Dragon Quest n’avait jamais dépassé les frontières du pays du Soleil Levant…

Envol jusqu’à l’ Apogée

L’année qui suit, une révolution bouleverse le monde du jeu vidéo : l’arrivée de la Super Famicom, une superbe machine 16 Bits !!! Et c’est ainsi qu’arrive Final Fantasy IV, et sans surprise, il fut très apprécié… Et celui-ci ne tarde pas à débarquer aux Etats-Unis (il sera appelé « Final Fantasy II » étant donné que le 2 et le 3 n’étaient pas sortis aux States).

Le 6 décembre 1992 arrive Final Fantasy V… Ce jeu a pour originalité de posséder un système de jobs (ayant pour base celui de FFIV).
Mais c’est en 1994 que le plus grand Final Fantasy aux yeux de nombreuses personnes fait ses premiers pas sur le marché : Final Fantasy VI. Ce jeu, pour bien des raisons (scénario le plus abouti jusque là, personnages attachants, grandes ambitions…), ravit les fans. Malgré cela, il paraîtrait, d’après les rumeurs, que Square en a finit avec les Final Fantasy.

C’est alors que les premières images de Final Fantasy VII sont dévoilées (et on y croise enfin la 3D). Finalement, après une querelle au sujet de Super Mario RPG, Square rompt son contrat avec Nintendo et offre ce septième titre à la Playstation de Sony…

Le 31 janvier 1997 sort ce jeu vidéo et bien entendu, vous savez aussi bien que moi c qui s’est passé. Ce jeu devient un des plus grands cataclysmes de l’histoire du jeu vidéo : il sort dans le monde entier. C’est ainsi que le public européen peut découvrir et savourer Final Fantasy.
Deux années passent et le public peut s’acheter avec plaisir Final Fantasy VIII, le 11 février 1999 au Japon et bientôt aux Etats Unis et pour terminer en Europe (encore les derniers servis)… Il est vite suivi par Final Fantasy IX (le 7 juillet 2000). Ce jeu est un peu le retour aux sources, il reprend parfaitement le thème chevaleresque, tout en délaissant un peu le côté adulte des deux épisodes précédents. Cependant, FFIX rencontre un succès gigantesque à son tour.

Une suite au succès mitigé…

Final Fantasy étant devenu un véritable mythe dans l’histoire du jeu vidéo (attente des fans d’un nouvel opus chaque année), on frémit lorsqu’on aperçoit les images de Final Fantasy X sur Playstation 2. Il faudra tout de même attendre le 19 juillet 2001 pour l’obtenir. Final Fantasy X fait comme ses prédécesseurs un carton !
Un long métrage, longuement préparé, entièrement en images de synthèse, voit le jour pour le grand public le 15 août 2001 en France. Celui-ci avait demandé beaucoup d’argents. Le film est très critiqué : le succès n’est pas au rendez-vous, Squaresoft passe à deux doigts de fermer…

Quelques mois plus tard, on entend parler d’un Final Fantasy On-Line, les fans sont déçus que la saga ne s’adressent plus qu’aux internautes mais Squaresoft les rassure vite en leur dévoilant la conception de Final Fantasy XII.

FFXI sort le 16 mai 2002. Le succès est relatif. Cependant, il fallait à Squaresoft une sortie d’un Final Fantasy On-Line afin de pouvoir démarrer son Playonline (système web officiel de Square) dans de bonnes conditions. L’arrivée de cet opus aux States garantit le succès de FFXI.
Le 1er avril 2003, Squaresoft fusionne avec Enix et devient Square-Enix !
FFX-2 sort le 13 mai de la même année : il surprend pour son côté « pop » et dégoûte certaisn fans de la série. Mais certains se décident tout de même à le terminer et finissent par l’apprécier. En été sort Final Fantasy Crystal Chronicles sur Gamecube : il déçoit à son tour malgré son ambiance extraordinaire…

Un avenir en déclin ?

Il apparaît que peu à peu, malgré le désir ardent des fans, Final Fantasy se fait vieux. Les ventes se font de moins en moins importantes (bien que supérieures à la majorité des sorties japonaises). Cependant, tout le monde attend avec impatience la sortie du grand Final Fantasy XII. Quoiqu’il en soit, Square-Enix (désormais appelée) n’a pas fini de dévoiler ses cartes et la fin des Final Fantasy n’est pas encore pour tout de suite étant donné qu’un Final Fantasy XIII a été annoncé…

Infos pour la jouer experts !

  • Création : septembre 1983
  • Disparition : 31 mars 2003
  • Fondateur :Masafumi Miyamoto
  • Personnages clés : Tomoyuki Takechi, Hironobu Sakaguchi, Yōichi Wada
  • Activité : Industrie vidéoludique

Réagissez & commentez

sur cet article