Tales of Symphonia Dawn of the new world

Here we go again !

Cinq années se sont écoulées après sa sortie originelle sur GameCube au Japon, Tales of Symphonia est donc enfin de retour, et toujours sur une console de Nintendo (la Wii ce coup-ci).

Ce que nous pouvons remarquer, c’est que nous retrouvons la plupart des personnages du précédent volet, ils ont bien mûri depuis tandis ce que d’autres ne sont plus vraiment les mêmes.

Nous commençons l’aventure avec un orphelin nommé Emile, qui a été convoqué par télépathie par Ténebraé, il va faire la rencontre de Marta. Il accepte de devenir un Chevalier de Ratatosk et par conséquent de protéger la-dite Marta, dont le front recèle le noyau de Ratatosk en stade hibernal. Alors qu’Emile est plutôt peureux et craintif, il va devenir un grand guerrier grâce aux pouvoirs de Ratatosk. Ses yeux prendront même la couleur du sang…

Nous retrouverons également Alice et Decus. La première sous ses apparences de jeune fille mignonne, fragile et pure, se cache une magicienne autoritaire et égoïste. C’est elle qui conduit des troupes du Vanguard, et elle manie une machine… à Exsphère ! Quand au second, Decus, il a une âme relativement pure mais s’idéalise trop vite. Il est en admiration face à Alice, qui le traite pourtant comme un subordonné. Ce qui est sûr, c’est qu’il a une réelle passion pour les parfums féminins…

L’aventure

Une chose à noter est le fait que les mondes de Sylvarant et de Tethe’alla sont désormais réunis. Cependant Ratatosk, l’esprit du vieil arbre Kharlan est maintenant plongé dans un sommeil lourd qui tend à être comateux. Par conséquent, un désordre inimaginable règne. La fusion des deux mondes ne rime malheureusement pas avec harmonie, car de gros désordres climatiques les ravagent. Ce sont des régions désertiques transformés en glaciers mais aussi des lacs asséchés qui construisent le paysage. Comme si cela ne suffisait pas déjà, les deux peuples de Sylvarant et Tethe’alla commencent à se regarder en ennemis ! Sylvarant a créé une armée (la Vanguard) dans le but de combattre l’église de Martel mais aussi… les habitants de Tethe’alla.

Tant et si bien que la tension monte de plus en plus. Un jour, l’église de Martel se lance à l’attaque de la Vanguard. Ce sont les combats menés par Lloyd, la cité de Palmacosta est ravagée par les flammes, causant de ce fait la mort des habitants.

Concernant le système de jeu

Ce nouvel opus de Tales of Symphonia se fixe sur un système de combat relativement proche du « Flex Range Linear Motion Battel System » de Tales of the Abyss, cependant 4 joueurs vont pouvoir combattre simultanément. Autre nouveauté que nous pouvons constater, c’est le fait qu’on peut choisir un montre et le faire se joindre au groupe, on peut même l’élever, le nourrir et le rendre ainsi plus puissant. Concernant l’attaque Unisson, elle ne concerne que les attributs communs aux combattants et aux montres, qui possèdent ! attributs. Durant les combats, l’élément Grid se modifie suivant les attaques réalisées. On peut même, en se servant du pointeur de la télécommande Wii, mettre en place un piège ou en désactiver un.

Un « Tales Of Symphonia » sur la console Wii de Nintendo, est peut être un défi en matière d’RPG, mais peut être que cela nous réservera de bonnes surprises…

Infos pour la jouer experts !

  • Date de sortie initiale : 11 novembre 2008
  • Date de sortie en France : 13 Novembre 2009
  • Série : Tales of
  • Concepteur : Kōsuke Fujishima
  • Développeur : Namco Tales Studio
  • Plates-formes : Wii, PlayStation 3
  • Éditeurs : Bandai Namco Games, Bandai Namco Holdings

Réagissez & commentez

sur cet article