Final Fantasy XIII apporte une histoire complexe mais non moins palpitante à la fois, le tout chargé en émotions. Des personnages aux destins bouleversants viendront compléter les rangs des défenseurs des plus opprimés, face à une société ayant dictées des règles visant à endoctriner tout un peuple. Décrié par certains et adoré par d'autres, nous vous proposons de (re)découvrir par ce présent dossier l'immensité de ce treizième opus, afin de vous faire votre propre opinion de cette aventure, et pourquoi pas dégainer le sabre pour défendre votre vision du monde.

Les habitants du monde céleste de Cocoon considèrent depuis toujours leur univers comme un endroit paradisiaque, et vivant à l’abri du besoin dans la paix et la prospérité instaurées par le gouvernement central, le Sanctum. Sous l’égide de leurs protecteurs, les fal’Cie, ils coulent des jours heureux qui semblent ne jamais devoir finir…

Mais la sérénité de ce paradis est boulversée le jour où un fal’Cie hostile fait son apparition. Arrivé de Pulse, le monde d’en bas, abhorré et craint par les gens de Cocoon, il s’éveille d’un long sommeil et va mettre en péril l’avenir de l’humanité.

Les fal’Cie ont le pouvoir d’asservir les êtres humains, les malheureux frappés par cette calamité deviennent alors des l’Cie, êtres stigmatisés qui doivent accomplir un destin pire que la mort : exécuter la « Tâche » qui leur est imposée.

Une prière pour le salut…
Un vœu pour sauver le monde…
Le serment de changer la fatalité…

Après treize jours où les destinées se mêlent
et se heurtent, le combat de nos protagonistes commence.

Le synopsis étant posé, débutons par une quête préliminaire consistant à partir à la compréhension des termes et des systèmes employés dans le jeu, puis nous (re)découvrirons ensemble les premières heures de l’aventure. Commençons donc, par le commencement…

Cocoon et Pulse, deux mondes que tout sépare

L’histoire d’FFXIII met en opposition deux mondes que tout oppose, mais qui restent pourtant indissociables l’un de l’autre.

Cocoon, niché haut dans les cieux, est un monde futuriste où la technologie et la magie ont fusionné, parsemé de villes florissantes à l’instar de Bodhum et de Palumpolum. On y retrouve sa capitale, Eden, ainsi que des réserves naturelles abritant des créatures sauvages. Tous ces lieux se situent sur la surface interne d’une vaste sphère, avec un fal’Cie incandescent, Phénix, en guise de soleil artificiel chargé de la production de lumière et de chaleur. Il dirige lui-même la multitude de fal’Cie dont dépendent les différents phénomènes atmosphériques comme le vent et la pluie. Plusieurs dizaines de millions de personnes vivent sur Cocoon.

Cocoon est un lieu clos, qui préfère exclure toute présence étrangère qui souhaiterait profiter du contexte technologique et de la tranquillité de la ville. Tous les habitants ont été formatés depuis des siècles à craindre le monde de Pulse et tout ce qui s’en approche.

Pulse, par son étendue, par son absence de technologie, par ses paysages verdoyants et sa nature abondante, représente l’antithèse de Cocoon. Cette gigantesque planète se situe en contrebas de la première.

Pulse est considéré comme le Bas-Monde, la terre sauvage qui étend son immensité sous le ciel où se niche Cocoon, dont les habitants le considère comme un enfer inhabitable où rôdent des monstres sanguinaires. En raison de l’interdiction de quitter Cocoon, nul n’a jamais vu Pulse de ses propres yeux, pas même les plus hauts fonctionnaires du Sanctum (l’organe gouvernemental de Cocoon). Celui-ci réunit les trois pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, et commande une puissante armée. Bien que ce soient les fal’Cie qui ont créé Cocoon, ils n’ont quasiment aucun rôle politique direct et confient l’administration à un gouvernement humain dirigé par le primarque Galenth Dysley.

Cette crainte de Pulse par les habitants de Cocoon trouve sa source dans un passé tumultueux. l’Histoire relate l’assaut des forces du Bas-Monde, il y a de cela plusieurs siècles et nommé « la guerre de transgression » qui représente l’affrontement des forces de Pulse lorsqu’ils tentèrent d’envahir Cocoon. Cet assaut se solda par la défaite de l’agresseur qui fut repoussé par les fal’Cie et l’Cie du Sanctum. Bien que les batailles ont endommagé certaines régions proches de l’enveloppe de Cocoon, les pertes humaines ne furent que minimes et la confiance du peuple envers le Sanctum et les fal’Cie n’en fut que renforcée. A cet effet, tous craignent qu’une nouvelle invasion survienne un jour ou l’autre.

C’est devant ce contexte des plus sombres, que les actions les plus extrêmes sont parfois légitimées. Par exemple, toutes personnes qui ont pu entrer en relation avec des éléments de Pulse se retrouvent immédiatement haïes, traitées comme néfastes à la stabilité de Cocoon et chassées par des rafles que l’on nomme des « Purges ». Mais avant de s’intéresser à ces événements, définissons les termes employés ci-avant.

Fal’Cie, L’Cie et Cie’th… ?

Les « fal’Cie » sont des êtres intelligents conçus par le « Créateur » pour exercer toutes sortes de fonctions. On les décrit comme une race supérieure pouvant prendre diverses formes, généralement d’aspect mécanique. Il existerait jusqu’à huit millions de fal’Cie sur Cocoon, chacun assumant un rouage de la société, jusqu’à des rôles aussi simples que l’ouverture automatique d’une porte.

Créatures intelligentes, les fal’Cie les plus influents ont le pouvoir d’asservir les humains en leur assignant des objectifs. On appelle « l’Cie » les hommes et femmes ainsi liés, et « Tâches » les buts qu’il doivent accomplir. Certaines peuvent revêtir un caractère existentiel pour celui qui devait l’exécuter.

Les l’Cie qui ne mènent pas leur Tâche à bien sont voués à un funeste destin ; ils se transforment en « Cie’th ». Vampires, Vetalas, Chonchons, Rakatavijas – tous ces montres furent jadis des humains qui manquèrent à la Tâche qui leur fut confiée. Leur métamorphose en monstre difforme et sanguinaire n’est rien de plus qu’une punition pour leur échec ou leur refus d’obéir. La plupart de ces abominations finissent à terme par se changer en stèles Cie’th, toujours liées par leur mission, mais seulement capables de la transmettre à quelqu’un d’autre. Seuls les Immuables échappent à cette règle : ils conservent leur forme de Cie’th par la pure force de leur volonté et de leur haine inapaisable.

Même ceux qui remplissent leur Tâche ne jouissent pas du droit de revenir à leur vie d’avant. Leur récompense est moins la vie éternelle que le sommeil éternel sous forme de stase cristalline. A croire que les fal’Cie souhaitent conserver leur meilleurs serviteurs à disposition pour d’éventuels futurs besoins…

Les fal’Cie de Pulse

Les fal’Cie, nous venons de le voir, sont des entités supérieures dotées de puissants pouvoirs magiques. Si ceux qui ont créé Cocoon sont les protecteurs de l’humanité, ceux de Pulse sont au contraire ses ennemis. Au moyen d’une terrible malédiction, les fal’Cie de Pulse font de tous ceux qu’ils touchent leurs l’Cie et leur ordonnent de détruire Cocoon. C’est pourquoi le peuple soutient la Purge, voyant en ces l’Cie de dangereux agents de Pulse qu’il faut bannir de Cocoon.

Les l’Cie de Pulse

Les fal’Cie ont le pouvoir de changer les humains en l’Cie pour en faire leurs serviteurs, de simples instruments de leurs desseins. Ceux qui ont le malheur de devenir des l’Cie de Pulse sont, à l’instar de leur nouveau maître, considérés comme des ennemis de Cocoon. Les l’Cie sont gratifiés de pouvoirs magiques, mais ils voient apparaitre sur leur corps la marque d’une irréversible malédiction qui les pousse à accomplir la Tâche qu’un fal’Cie les a chargé d’accomplir.
En apparence un l’Cie n’est pas différent d’un humain a l’exception qu’une marque apparait sur leur corps, signe de malédiction, et l’acquisition de pouvoirs magiques.

Les fal’Cie du Sanctum

Ce sont des êtres supérieurs qui construisirent Cocoon jadis et veillent encore aujourd’hui sur les humains qui l’habitent, sans pour autant chercher à les dominer, préférant leur confier le gouvernement et n’intervenir que rarement. La rumeur veut qu’en incluant les moins importants, il y ait près de huit millions de fal’Cie du Sanctum. Ceux qui sont chargés de la production d’énergie et de vivres sont particulièrement appréciés du peuple pour le soutien qu’ils lui apportent.

Les l’Cie du Sanctum

Ce sont des humains élus par les fal’Cie du Sanctum. Il y a de cela des siècles, lors de la Guerre de Transgression, de nombreux guerriers devinrent des l’Cie et combattirent aux côtés des fal’Cie contre les forces du Bas-Monde, mais aucune chronique ne relate l’apparition de nouveaux l’Cie du Sanctum depuis la fin du conflit. Bien que certaines archives aient pu être effacées, il n’existe pratiquement plus aucune information précise au sujet des l’Cie, tant et si bien que les organismes de recherche du Sanctum eux-mêmes n’en connaissent pas la véritable nature.

L’évolution de la marque

Chaque marque de l’Cie se transforme progressivement, et lorsque « l’oeil » central est complètement ouvert, son porteur devient un Cie’th. Le rythme de l’évolution d’une marque dépend de l’importance et de la difficulté de la Tâche, mais également de l’état mental du porteur.

Les chocs psychologiques peuvent accélérer grandement le processus, à tel point que dans certains cas, une personne peut se changer en Cie’th à l’instant même où elle est faite l’Cie, sous l’effet d’une terreur aliénante ou d’un insurmontable désespoir.

Les l’Cie cristallisés

La légende raconte que les l’Cie qui accomplissent leur Tâche se cristallisent et obtiennent la vie éternelle. Pourtant, la transformation en un cristal inanimé étant une mort en soi, et l’issue de l’échec étant de finir en un misérable Cie’th, les habitants de Cocoon considèrent qu’être fait l’Cie équivaut à une condamnation à mort.

La purge

Revenons ici à cette notion de Purge énoncée lors de l’introduction du présent dossier.

Les dizaines de millions d’habitants de Cocoon ont une profonde aversion pour Pulse, le Bas-Monde. La moindre possibilité d’être entré en contact avec lui suffit à se voir considéré comme un ennemi de l’humanité. Récemment un fal’Cie de Pulse a été découvert dans la ville de Bodhum. Le Sanctum a alors fait arrêter tous les habitants et a annoncé qu’ils seraient déportés vers le Bas Monde, une mesure qu’il a nommée « La Purge ».

Officiellement, la Purge sert à garantir la stabilité de Cocoon ; tous ceux qui troublent l’ordre public se voient contraints de migrer. En vérité, il s’agit d’une extermination.

Le début de l’aventure

Les bases et les définitions du jeu étant posées, nous allons désormais nous intéresser aux premières heures de l’aventure, qui posent le background de celui-ci à travers un événement commun et tragique qu’ont vécu nos protagonistes.

Tout commence à bord d’un train, qui emporte Lightning, Sazh et plusieurs dizaines d’habitants sur Pulse, suite à la mise en place de la Purge. Le destin de nos héros a été scellé quelques jours plus tôt aux bords d’une ville côtière nommée Bodhum. Au 11ème jour, le Vestige de Pulse qui repose dans la ville de Bodhum depuis des siècles et qui a toujours été considéré sans danger attire la curiosité d’une escouade de la PSICOM. En effet, ces soldats remarquent pour la première fois lors d’une inspection de ses portes jusqu’alors condamnées, qu’elles furent – cette nuit là – ouvertes. Ils décident alors d’entrer dans l’antre de la bête après avoir annoncé cette découverte à leur autorité, mais ils n’en revinrent jamais… Le Sanctum, craignant qu’ils aient été changés en l’Cie à l’approche de ce fal’Cie de Pulse, décide de les abandonner à leur sort et ordonne de sceller le Vestige. La nécessité de procéder à une Purge de tous les habitants présents ce jour-là est annoncée le lendemain… Lightning, Snow, Sazh, Vanille et Hope furent hélas présents lors de cet événement et contraints à l’évacuation, du moins pour certains d’entre eux.

Pourquoi « contraints pour certains d’entre eux ? ». Pour comprendre ces termes volontairement inscrits par nos soins, il faut remonter le fil de l’histoire de quelques jours… Lightning a une soeur qui se prénomme Serah qui va se fiancer avec un dénommé Snow. Ce dernier est le leader d’un groupe nommé « NORA » alors que Lighting est un ancien soldat des forces civiles. Le moins que l’on puisse dire c’est que la seconde n’apprécie guère le premier. Serah, par nous ne vous dévoilons pour quelles raisons, a été changée en l’Cie et vouée à un funeste destin. Déportée par une première vague, Lightning et Snow sont donc quelque peu volontaires à cette rafle afin de retrouver Serah.

Lors de cette déportation, nos protagonistes affrontent la PSCICOM, unité spéciale du Sanctum. Leur courage inspire les déportés en proie à la peur qui décident alors de prendre les armes. Ils se révoltent pour survivre et rentrer chez eux. Parmi eux, se trouve une mère qui se bat pour protéger son fils, Hope.

Cette confrontation ne se fera hélas pas sans heurts ni victimes. Les soldats du Sanctum sont bien décidés à ne laisser aucun survivant. Si pour les uns défendre leur vie est la première des actions, pour Lightning et Snow l’objectif est de s’infiltrer dans l’antre du Vestige afin d’en délivrer Serah.

Dans ces premiers moments du jeu, nous suivons donc nos protagonistes chacun de leur coté (Lightning et Sazh d’un coté, Vanille et Hope de l’autre, Snow de son coté), avant de les retrouver ensemble dans un même endroit et devant l’objet de toute cette agitation : le fal’Cie de Pulse qu’ils décident de combattre.

Cependant affronter une créature supérieure tient plus d’un suicide collectif que d’un échappatoire. Ainsi, Lightning et ses compagnons furent transformés en l’Cie à leur tour et eurent la vision de Ragnarok. Dans cette vision, Ragnarok détruisait Eden, la capitale de Cocoon, mais rien ne permettait de savoir s’il s’agissait d’un événement passé ou d’une sinistre prédiction de l’avenir. La Tâche dont ils furent chargés en tant que l’Cie semblait profondément liée à Ragnarok, mais son objectif et la façon de l’accomplir demeuraient un mystère.

C’est ainsi, et sans vous en dévoiler d’avantage, que l’aventure de ce treizième opus de la série Final Fantasy prend vie. La quête sera chamboulée par des révélations poignantes qui nous feront découvrir les sentiments les plus forts de nos protagonistes et l’histoire tragique de certains.

Un développement ardu

Prévu initialement sur PS2, FFXIII sortira finalement sur PS3 & Xbox 360. Final Fantasy XIII est, initialement, le premier d’une série qui devait comporter trois épisodes de la mythologie Fabula Nova Crystallis. Le développement du jeu commença en 2006 avec difficulté certes, mais surtout avec grande motivation. Cependant les développeurs ont dû interrompre leur projet pour réaliser une démo technique sur PS3, reprenant l’introduction du célèbre Final Fantasy VII.

C’est devant ses résultats époustouflants que le changement de support pour FFXIII fut décidé. Tout à été repris à zéro ou presque, pour donner un résultat visuellement épatant que nous connaissons aujourd’hui. Les capacités des dernières consoles de l’époque ont été exploitées à leur maximum pour nous donner des décors vivants, détaillés, immersifs et il faut le dire, à couper le souffle.

Cependant, et on le saura que bien après mais Final Fantasy XIII n’a pas bénéficié des applaudissements espérés. Après nous en avoir mis plein la vue avant la sortie officielle du jeu, la barre du seuil de tolérance a été placée bien trop haute, dans la mesure où les critiques en attendaient bien d’avantage du jeu. Bien que l’histoire de ce treizième opus fut travaillée et ficelée avec talent, la linéarité du jeu l’a emporté sur tous les aspects. A tel point que le fameux projet « Fabula Nova Crystallis » fut ébranlé, et les deux autres jeux prévu dans cette série fut repensés. C’est ainsi que le second jeu du projet initialement intitulé « Final Fantasy Versus XIII » a été changé en « FFXV », sortant ainsi de cette mauvaise presse qui reste aujourd’hui collée à FFXIII.

Infos pour la jouer experts !

  • Nom : Final Fantasy XIII
  • Date de sortie européenne : 09 mars 2010
  • Date de sortie japonaise : 17 décembre 2009
  • Date de sortie américaine : 09 mars 2010
  • Plate forme : Playstation 3 & Xbox 360
  • Editeur : SquarEnix
  • Devellopeur : SquarEnix
  • Réalisation, scénario : Motomu Toriyama
  • Design des personnages : Tetsuya Nomura
  • Direction artistique : Isamu Kamikokuryô
  • Planification des combats : Toshirô Tsuchida
  • Programmation principale : Kazumi Kobayashi
  • Réalisation cinématiques : Takeshi Nozue
  • Musique : Masashi Hamauzu
  • Production : Yoshinori Kitase
  • Genre : RPG
  • Nombre de joueur : 1
  • Média : 1 DVD-Rom
  • Illustration de Cocoon utilisé dans cet article : Gaxdk1
S

Réagissez & commentez

sur cet article